Avec la fin des classes débutent les vacances et le manque d’effectif dû aux joueurs absents, ce qui crée régulièrement des parties avec moins de joueurs en action sur le terrain.

SVP imprimer ce courriel et garder le dans le sac de votre équipe, au cas où certains entraineurs bénévoles ne l’auraient pas eu ou l’auraient oublié.

Tel que mentionné lors de la réunion des parents bénévoles en début de saison, ce courriel est un rappel de ce que le club attend des entraineurs bénévoles pour gérer ces situations lorsqu’une équipe n’a pas assez de joueurs pour jouer à formation complète ou que l’écart de pointage est supérieur à 3 buts.

1-      C’est une ligue récréative et nous devons avoir un comportement de Fair-Play, peu importe le contexte. Vous trouverez ci-après des pratiques favorisant le fairplay.

2-      Les entraineurs énoncent des directives uniquement aux joueurs de leur équipe. Ils ne peuvent : énoncer de directives aux joueurs de l’équipe adverse, ni donner un surnom à des joueurs ou des équipes adverses, ni commenter à voix haute le style de jeu de joueurs ou des équipes adverses, ni donner à voix haute des directives jugeant le style de l’autres équipes

3-      Le choix de jouer à force égal ou supériorité d'au plus un joueur doit être discuté entre les coachs des 2 équipes. Idéalement jouons à égalité.

4-      Sauf dans une situation exceptionnelle d’expulsion, dès que l’une des équipes constate qu’une des 2 équipes est en infériorité ne serait-ce que d’un joueur, les entraineurs doivent discuter de la situation, que ce soit avant le début de la partie ou en cours de partie. D’autant plus si c’est entraineur substitut pour l’une des équipes (dans ce cas, lui transmettre ce courriel)

5-      Dès qu’il y a un écart de 3 buts, les 2 équipes doivent jouer à force égale et appliquer les pratiques de fairplay (ceci est valable même lors de partie à force égale) – Pourquoi 3 buts : une victoire par défaut donne 3 buts à l’équipe « gagnante » et c’est un écart raisonnable qui n’humilie pas.

6-      L’écart de 3 buts est une balise, si le score est de 2-0 et que l’équipe qui est menée est totalement dominée sur le terrain, svp jugez de la situation, agissez selon le bon sens. Si le coach de l’équipe qui est dominé discute avec le coach de l’autre équipe et lui demande de ralentir la cadence même si l’écart est de 2 buts, svp soyez réceptif. Évitez dans ces situations un discours tel « je n’y peux rien, les joueurs de votre équipe ont capitulé et ne sont pas combatifs », ce n’est pas constructifs et même si vous avez raison, la résultante sera que ces joueurs pourraient ne plus revenir de la saison ou cesser de jouer au soccer.

7-      Jugez aussi selon la possession de ballon : perdre 4-0 en passant la moitié du match en zone offensive est un manque d’opportunisme ou un manque de finition.

8-      Même à force égal, par exemple 7 contre 7 ou 11 contre 11, dès qu’il y a un écart de 3 buts, appliquez des pratiques de fairplay, inspirez-vous de la liste ci-dessous.

9-      Vu que peu de joueurs souhaitent jouer avec "l’adversaire" contre leur équipe, si l'équipe en infériorité de joueur souhaite 'un prêt' de joueur(s) d'une des autres équipes, c'est permis dans la mesure où il y a préalablement entente sur ce point avec le coach adverse.

10-   Si un des coachs demande une pause d'eau à l'arbitre, veuillez l'accepter,

11-   Si une équipe perd par forfait, veuillez prêter des joueurs à l’équipe en nombre insuffisant et jouer une partie amicale. Toutefois les arbitres ne peuvent jouer, questions d’assurance. L’objectif ici est que les jeunes qui se sont déplacés jouent.

12-   La surboum est un tournoi où l’écart de buts peut avoir un impact sur l’accessibilité à la ronde finale. Ce n’est toutefois aucunement une excuse pour humilier l’adversaire.

13-   En tout temps, veuillez demander à vos joueurs d’être humbles dans la victoire, il en va de même des entraineurs bénévoles. Évitez des énoncés tel que: « c’est 4-0 mais jouons comme si c’était 0-0 »

Pratiques proposées de fairplay en cas de surnombre et déséquilibre des équipes en présence sur le terrain :

  • Si un joueur est blessé et que l’arbitre n’arrête pas le jeu, incitez le joueur à remettre le ballon en touche et si la touche n’est pas à l’équipe du joueur blessé, svp lors de la touche redonner leur le ballon sans pour autant vous mettre dans une situation difficile défensivement.
  • Quand on réalise que l'équipe adverse est moins nombreuse, demandez à vos joueurs de jouer à égalité OU de céder des joueurs à l'autre équipe.
  • Demandez aux joueurs d'oser prendre des risques pour pratiquer certains aspects de leurs jeux individuels et collectifs.
  • Faites jouer des attaquants en défense, des demies à l'attaque, des défenses en demie ou attaque : vous pourriez faire des découvertes chez certains qui auparavant rebutaient à ces positions et ceci leur permettrait de réaliser les difficultés et l’apport que les autres positions ont dans le jeu.
  • Utilisez un joueur qui ne joue pas habituellement à la position de gardien.
  • Fixez de nouveaux objectifs tel qu’un nombre minimal de passes avant de tirer au but.  
  • Demandez à vos joueurs de marquer du pied gauche s'ils sont droitiers, du pied droit s'ils sont gauchers.